Association de Défense Animale Pyrénéenne
Hiver 2012 UApets-clis pour animaux

Depuis le début de l'année 41 chats et chattes libres ont été stérilisés, identifiés et remis sur site!

Pourquoi stériliser les populations urbaines félines ?

Avantages de stériliser et de remettre sur site par l'intermédiaire d'une association

  • les chats stérilisés sont mieux acceptés par le voisinage : moins de bagarres, de miaulements et de marquages urinaires.
  • il est important de conserver (mais de contrôler) un certain nombre de chats sur une commune ne serait-ce que pour le rôle qu’ils jouent dans la dératisation.
  • le chat joue un rôle de lien social, permettant aux personnes âgées, isolées, de se sentir utiles et moins seules en s’en occupant et/ou en allant à la rencontre des bénévoles qui les soignent.
  • les bénévoles qui s’occupent quotidiennement des foyers se rendent compte immédiatement de l’arrivée d’un nouvel animal et le font stériliser au plus vite afin d’empêcher de nouvelles naissances. Des passionnés qui interviennent et connaissent "leurs chats" consacreront le temps qu'il faudra pour faire stériliser tous les chats qui vivent sur un site.


Pour les collectivités : stérilisation = moins de captures euthanasies

En matière de gestion des populations félines urbaines, le législateur à donné aux communes la possibilité d’agir dans un cadre légal.

Depuis une loi de 1999, le Code rural (art. L. 211-27) prévoit que – « Le maire peut, par arrêté, à son initiative ou à la demande d'une association de protection des animaux, faire procéder à la capture de chats non identifiés, sans propriétaire ou sans gardien, vivant en groupe dans des lieux publics de la commune, afin de faire procéder à leur stérilisation et à leur identification conformément à l'article 276-2, préalablement à leur relâcher dans ces mêmes lieux. Cette identification doit être réalisée au nom de la commune ou de ladite association ».

Aussi, les maires ont depuis plus de 13 ans le choix de pouvoir privilégier la stérilisation afin de limiter la prolifération.

Pourquoi le choix des captures/euthanasies est-il mauvais?

  • dans une société où les administrés, les électeurs sont de plus en plus soucieux des questions environnementales, de la Terre mais aussi des êtres vivants qui la peuplent, il est indispensable de tenir compte de leurs sensibilités. Nous nous opposons aux pratiques éthiquement inacceptables alors que des solutions plus respectueuses existent.
  • les contribuables, pas forcément tous amis animaux, attendent d’un gestionnaire qu’il opte pour les procédés les plus rentables tant en terme d’efficacité que de coût. Or il n’est plus à prouver que les captures/euthanasies même si elles donnent une impression de faire rapidement place nette sont à moyen terme inefficaces et beaucoup plus onéreuses que les stérilisations et remises sur site. Nous refusons que nos deniers soient ainsi gaspillés.

A ce jour, sur le département des Pyrénées-Atlantiques, seule la ville de Pau grâce au travail effectué par les bénévoles de l’ADAP qui sont sur le terrain depuis bientôt 20 ans, a fait le choix de reconnaitre le statut de chats libres et l’aide un peu pour la stérilisation! Nous travaillons pour que d’autres collectivités se tournent vers cette gestion et tous les avantages qu’elle représente. Nous avons les arguments, les bénévoles, le savoir-faire, il ne manque que la volonté politique de la part de nos élus de changer les choses ou de continuer à remplir le tonneau percé !


Comment procédons- nous ?

Nous utilisons des cages adaptées qui n’existent pas dans le commerce. A la vente il n’y a que des cages métalliques pour captures des animaux dits nuisibles.

L’avantage des nos cages-trappe
  • les chats ne se blessent pas
  • le stress est considérablement réduit car il y a un système de contention, évitant aux bénévoles et aux vétérinaires d’avoir à les manipuler avant de les endormir
  • un système de séparation nous permet de prendre soin d’eux (exemple leur donner à boire) sans risque de les effrayer ou qu’ils ne s’échappent n’importe où. Cela nous permet aussi de les laisser en convalescence car nous respectons un délai de 48 heures au moins avant de les relâcher. Cependant, le plus souvent ils sont transférés dans des cages de convalescence beaucoup plus grandes surtout quand ils ont besoin de soins supplémentaires.
  • Ces cages peuvent fonctionner de façon automatique ou manuelle. Nous utilisons en général le déclenchement manuel beaucoup plus efficace. Cela permet par exemple de sélectionner l’animal que nous voulons trapper. Sélection importante lorsque l’on veut capturer très vite un animal blessé. « Tri » même indispensable si nous voulons lutter efficacement contre la prolifération. En effet, nous pouvons ainsi réagir très rapidement pour attraper un animal nouvellement arrivé sur un foyer de chats déjà stérilisés afin d’enrayer tout risque de nouvelle prolifération car force est de constater que le chat libre ne défend pas son territoire et accepte donc volontiers la venue de nouveaux congénères. Aussi sans cage trappe adaptée il nous serait impossible d’être efficaces.



La capture

Nous repérons l’animal à stériliser et dans un souci toujours d’efficacité nous intervenons le plus discrètement possible, souvent tard le soir et en toute saison.

L’animal capturé est conduit chez un vétérinaire (nous travaillons avec différents vétérinaires) où il est stérilisé, identifié par puce électronique, marqué à l’oreille et déparasité (parasites externes et internes) et divers soins si nécessaires sont apportés. Durant tout le temps où l’animal est en dehors de son foyer nous faisons le maximum pour limiter le stress (d’où nos cages que nous recouvrons)

Après une convalescence il est relâché sur son site ou foyer où il est désormais sous la protection de notre association. Il sera nourri quotidiennement et soigné par l’association sa vie durant. Ce qui représente évidemment un coût considérable et c’est la raison pour laquelle nous lançons régulièrement des appels pour des parrainages.

Certains ont de jolies cabanes, d’autres malheureusement sont nourris à même la rue, ce qui oblige les bénévoles nourrisseurs qui sont très dévoués à faire des tournées tardives.


Le nombre de stérilisations que nous effectuons

Cette partie sera régulièrement actualisée en fonction des trappages effectués et si certains chats changent de statut (chat libre devenant adoptable).

Depuis le début de l'année 41 chats et chattes libres ont été stérilisés, identifiés et remis sur site!

Merci aux bénévoles qui dotés d’une grande patience (il faut parfois plusieurs jours pour trapper un chat) réussissent à trapper et à faire stériliser, identifier, marquer et déparasiter tous ces chats.

Nous ne comptons pas dans ce nombre toutes les autres stérilisations faites (chiens, chats adoptables, ou ceux des aides sociales) ou ceux des chats libres sortis de la rue et qui rejoignent des familles d'accueil. En résumé, cela concerne uniquement les chats libres qui sont remis sur place, il est évident que le nombre de stérilisations faites pas l'association est beaucoup plus élevé.